végane ?

Qu'est ce que le véganisme ?

Le véganisme, c'est « une philosophie et façon de vivre qui cherche à exclure – autant que faire se peut – toute forme d’exploitation et de cruauté envers les animaux, que ce soit pour se nourrir, s'habiller, ou pour tout autre but, et par extension, faire la promotion du développement et l'usage d’alternatives sans exploitation animale, pour le bénéfice des humains, des animaux et de l'environnement […] » The vegan society

 

LULU c'est un lieu végane, car au delà de la cuisine qui est végétalienne, donc sans aucun produit issu des animaux,vous n'y trouverez pas non plus de cuir, laine, soie, etc, les produits d'entretiens sont labellisés Vegan, garantie qu'ils n'ont pas étés testés sur les animaux. 

 

Végane c'est aussi n'utiliser que des matières premières issues de l'agriculture Biologique, car l'usage massif des pesticides (autrement appelés biocides = qui tuent la vie) en agriculture chimique est responsable de la mort et de la souffrance de nombreux animaux, dont les humains. La France est malheureusement un grand consommateur de pesticides... Et acheter, c'est voter !

 

Il s'agit également de lutter contre le spécisme. Le spécisme c'est par exemple aimer son chien et manger un cochon, une poule, une vache. C'est discriminer un être vivant selon son espèce, c'est une forme de "racisme" élargi.

 

Spécisme: n. m. du latin species (espèce) et d'après racisme et l'anglais speciesism (1970). Didact. Idéologie qui postule une hiérarchie entre les espèces. Spécialt. La supériorité de l'être humain sur les animaux. "la lutte contre le spécisme, c'est l'extension du principe d'égalité au monde animal " (Le Matin, 2015). Par ext. Mauvais traitement, exploitation des animaux. Contr. Antispécisme Le Petit Robert 2016

 

Lutter contre l'idée que nous pouvons disposer de la vie d'autres êtres vivants sans respecter leurs droits fondamentaux. Dans une société où nous avons la possibilité, au quotidien, de nous passer de produits et matières d'origine animale, perpétuer ces traditions morbides est avant tout un conditionnement social.

 

Les chiffres donnent le tournis...

En 2015, les humains ont tué plus de 85 milliards d'animaux terrestres juste pour leur consommation, dont 1 milliard et demi en France, ainsi que 150 milliards d’animaux marins. (sources : FAO et planetoscoope.com)

  

Environ 11.5 millions d'animaux non humains tués dans les laboratoires européens en 2011, et près de 2.2 millions en France en 2010. Notre pays est en tête de ce palmarès macabre ! source: rapport de la commission européenne. Pour en savoir plus

 

L'impact environnemental

C'est aussi alléger son empreinte environnementale : l'élevage est responsable, d'après la FAO, de 14.5% des émissions de gaz à effet de serre dues à l'activité humaine (plus que tous les transports réunis !) et est un grand utilisateur de ressources naturelles. De façon plus large, l'élevage est responsable de de déforestation, pollution de l'air et de l'eau, érosion et impact sur les sols, impact la biodiversité, ...

Pour en savoir plus